L’électrothérapie des articulations, des tendons et des ligaments
Electro stimulation in the leg in physical therapy to a young woman in a physiotherapy center.

L’électrothérapie des articulations, des tendons et des ligaments

L’électrothérapie des articulations, des tendons et des ligaments

L’électrothérapie est un domaine médicale vaste puisqu’il regroupe l’ensemble des thérapeutiques utilisant l’électricité pour soigner des pathologies.

L’origine de ce type de traitement est très ancienne puisque le médecin de l’empereur romain Tibérius en l’an 15 avant JC lui préconisait l’utilisation de la raie électrique pour soulager ses douleurs ! Luigi Galvani et Michael Faraday en 1791 ont démontré que le courant électrique pouvait stimuler la fibre directement la fibre musculaire. Mais il faudra quand même attendre la fin du 19ième siècle pour avoir des électrodes susceptibles de concentrer le courant électrique et obtenir ainsi une vraie efficacité thérapeutique.

Pour les articulations, les muscles et les tendons comme pour le dos, on utilise des courants antalgiques et/ou décontracturants. L’effet recherché dépend de la fréquence des courants électriques utilisés :

– le TENS conventionnel est un courant électrique continu, de haute fréquence mais d’intensité basse visant à « court-circuiter » la transmission de la douleur par les nerfs. Le traitement est efficace, rapide mais ne dure malheureusement pas dans le temps.

– le Burst ou acupuncture like est un courant électrique discontinu, de basse fréquence mais d’intensité haute. On obtient un effet « endorphinique », plus long à se mettre en place que le TENS mais de durée plus prolongée.

On utilise aussi, plus largement l’élecro-myostimulation dont je vous ai parlé en première page.

Ce sont des courants de basse et de moyenne fréquence. Il existe de nombreux courants différents. Certains permettront une récupération rapide quand le muscle a été malmené lors d’une période de surentrainement, d’autres augmenteront l’endurance ou la force en stimulant la production de nouvelles fibres musculaires (hypertrophie).

En pratique, on utilise des électrodes de tailles et de formes différentes, parfaitement adaptées au muscle ou au groupe musculaire à traiter. Vous êtes habituellement installé en position assise ou couchée sur le dos ou sur le ventre. La séance est complétement indolore, tout au plus ressent-on un léger courant électrique.

Il faut en général une dizaine de séances pour avoir un résultat net et durable. J’associe souvent ces courants avec des ionisations et/ou des ultra-sons selon le type d’atteinte du muscle.