Radar et ondes courtes
Radar avec tête émettrice ronde adaptée pour les cervicalgie

Radar et ondes courtes

Radar et ondes courtes

A ne pas confondre avec les infra-rouges ! La « lampe chauffante » des kinésithérapeutes. Sa profondeur d’action est de 2 cms et sert le plus souvent comme moyen de relaxation avant massage.

Les ondes courtes sont des champs magnétiques périodiques de basses fréquences, continus ou pulsés avec une profondeur d’action de 8 à 12 cms. Elles ne servent pas à échauffer les tissus, on ne ressent d’ailleurs presque pas de chaleur.

Leurs rôles : 

  • calmer les douleurs mécaniques liées à l’arthrose,
  • réduire les inflammations articulaires (arthrite), tendineuses ou ligamentaires,
  • stimuler la réparation des tendons, des ligaments et des muscles.

Je les utilise aussi avant élongations sur table motorisée (cf plus haut) afin d’obtenir un effet antalgique et décontracturant sur le rachis qui se laissera mieux étirer. Je me sers d’un radar qui va libérer un peu plus d’énergie en surface avec une sensation de chaleur plus importante.

La séance dure environ une vingtaine de minutes et il faut 10 séances à raison de deux séances par semaine pour obtenir un résultat satisfaisant et durable dans le temps.

Comme pour les élongations, le plein résultat pour les ondes courtes n’est pas obtenu à la fin du protocole mais 1 à deux mois après. Je refais donc systématiquement le point avec le patient à l’issue de ce délai.

Le radar est souvent utilisé seul ou en association avec les élongations sur table motorisée afin de diminuer les douleurs et de décontracter les muscles.