Elongations lombaires et cervicales sur table motorisée

Elongations lombaires et cervicales sur table motorisée

Les élongations sur table motorisée

Tout comme les techniques  de Pécunia (cf « En savoir plus sur l’ostéopathie »), il s’agit d’un traitement axial mais non d’une manipulation.

Ce traitement est vieux comme le monde car on retrouve des textes d’Hippocrate, 400 ans av. JC (quand même !) et du moyen âge vantant les mérites des élongations chez les « bossus » et les patients souffrant de difformités de la colonne.

Les techniques ont changé évidemment (!)  et les protocoles sont devenus très rigoureux.

On peut traiter la colonne cervicale ou la colonne lombaire mais les forces de traction sont bien sûr différentes.

Ce traitement est particulièrement indiqué pour les douleurs chroniques sur lesquelles on veut agir en préventif. Quand il est efficace, il est nécessaire de renouveler le protocole, comme une cure thermale, tous les 12 à 24 mois. Comme une cure thermale, les résultats sont de plus en plus nets d’une cure à l’autre.

Il s’agit d’obtenir un mieux être global et durable avec un traitement ne nécessitant pas d’arrêt d’activités et complètement indolore.

Le patient est confortablement installé en positon allongée ou assise selon que la traction s’exerce sur les lombaires ou les cervicales. Des harnais positionnés sur le corps et reliés à un moteur par des câbles permettent de tracter le rachis. Le but étant d’obtenir un écartement des corps vertébraux de 2 à 3 mms. Pour cela, nous débutons avec une force de traction égale à la moitié du poids du corps pour une élongation lombaire et supérieure au poids de la tête pour une élongation cervicale. Il ne s’agit donc par d’un étirement comme vous le feriez seul chez vous ou aidé par un kinésithérapeute mais d’une véritable décoaptation intervertébrale. L’écartement intervertébral dépasse le seuil d’écartement physiologique mais reste en dessous du seuil lésionnel.

Cette traction est maintenue 15 mns environ, elle doit être indolore. Un fois la séance terminée, le patient peut reprendre normalement l’ensemble de ses activités habituelles (travail, sport, loisirs). 

La plupart du temps il faut réaliser 10 séances à raison de deux séances par semaines. Prévoyez une heure pour la séance car j’associe toujours 20 mns de radar (cf plus loin) au 15 mns d’élongation. Le protocole dure donc 5 semaines.

Il ne faut pas trop attendre d’amélioration avant la 4ième, 5ième séance et le résultat complet est habituellement obtenu 6 semaines après la fin du traitement.

Je demande d’ailleurs au patient de me tenir au courant de l’évolution à la 6ième semaine quelque soit l’évolution.

Ce protocole est efficace sur les troubles axiaux douloureux : scoliose, hyperlordose lombaire, inversion de courbure cervicale ; sur l’arthrose rachidienne, sur les discopathies et sur certaines hernies discales.

Il ne s’effectue que sous surveillance médicale.