Peeling

Peeling

Peelings médicaux

Un peu d’histoire…

Il s’agit d’un traitement très ancien car on retrouve des écrits égyptiens louant les bienfaits des bains au lait d’ânesse (acide lactique) pour rajeunir et raffermir la peau des reines et princesses. Nérfertiti, 1334 avant JC ( le nom signifie « la parfaite est arrivée », c’est tout dire…) épouse d’Akhénaton ou plus récemment Cléopatre entre 51 et 30 avant JC, épouse de Ptolémée XIII et XIV, de Jules César et de Marc-Antoine (quel santé…), étaient des adeptes de cette pratique.  Les femmes égyptiennes moins bien nées raclaient le fond des tonneaux de vin rouge pour en extraire l’acide tartrique et l’appliquaient sur le visage. L’acide citrique (jus de citron) a été utilisé à la renaissance. les antillaises récupéraient l’acide glycolique de la décoction de la canne à sucre.

C’est quoi un peeling ?

On cherche à obtenir grâce à un agent chimique, une exfoliation  de la peau. On entend par exfoliation un « décapage » de la peau plus ou moins profond.

Mais il ne faut pas considérer le peeling comme un simple décapage de la peau afin d’enlever les « peaux mortes ». Il s’agit en fait d’une stimulation et d’un renouvellement de la peau. On parle parfois de réjuvénation.  

 Les principaux agents chimiques utilisés sont l’acide glycolique (acide de fruit) et l’acide trichloracétique (TCA).

Des associations sont possibles avec l’acide glycolyque (acide salycilique, acide phytique..) ou avec le TCA (TCA-Phénol) selon le type de peau et l’indication. 

De la concentration et de la nature de cet agent chimique va dépendre la profondeur de l’exfoliation. Ce  » décapage  » ne dépassera pas, dans tous les cas, le derme superficiel.

Les principales indications sont :

les rides, les cicatrices, l’acné et les taches brunes. Plus généralement, ces peelings permettent d’obtenir un coup d’éclat voire un véritable rajeunissement de la peau.

Les protocoles de soins :

Dans tous les cas, une préparation de la peau est nécessaire durant les 15 jours précédant le peeling. Il s’agit de faire descendre doucement le ph de la peau, autrement dit de l’acidifier afin qu’elle supporte mieux le peeling.

La peau doit être traitée après le peeling avec des crèmes cicatrisantes et hydratantes. Il faut éviter le soleil et ne pas lésiner sur la crème solaire !

Au cabinet, j’applique le produit au pinceau ou au coton-tige.

Il n’y a pas d’éviction sociale à prévoir avec les peelings à l’acide glycolique. Vous aurez l’impression d’avoir pris un coup de soleil les jours suivants avec un rosissement du visage puis une légère desquamation.

Il faut compter 2 à 3 séances selon le résultat recherché, à 15 jours d’intervalle.

L’éviction peut être nécessaire avec un peeling au TCA ou au TCA-Phénol. Selon la concentration du produit, cette éviction peut aller de 2 à 3 jours (le week-end) à une semaine.

Une séance suffit, à renouveler éventuellement 6 mois plus tard.